top of page

Notre sélection de cette semaine



Titeuf tome 10 : Nadia se marie


Titeuf a beau être devenu une star, ça ne l'empêche pas de vivre comme tous les enfants de sa génération. Aussi curieux que turbulent, il traîne son cartable dans les cours d'écoles avec une foule de questions et de réflexions sur les réalités de la vie. Mais Titeuf n'oublie jamais que les copains, c'est quand même ce qu'il y a de plus important, même s'il est encore et toujours amoureux de la belle Nadia. Toujours imbattable pour mettre ses parents en rogne, il est le champion de la catégorie turbulent. Avec Titeuf, la vie c'est pô triste !


Zep est un auteur qui regarde, écoute et retraduit le monde de l'enfance avec un ton de vérité qui séduit tous les publics. Le dixième album de Titeuf est un véritable événement dans le monde de l'édition, voire dans le monde tout court !



Berserk

Il porte une épée plus grande que lui. Il est muni d’un bras artificiel en acier. Guts, le guerrier, est enrobée de feutrine noire… À son passage, déluge de sang et montagnes de cadavres lui font place. Un elfe du nom de Puck le suit après qu’il l’a tiré de mauvais draps. Opposant à la force de Guts son bagou, il est entraîné dans son univers d’ultraviolence. Sur son chemin, des hordes de démons. Son stigmate guidera-t-il Guts vers sa vengeance ?


Avec la publication du tome 38, l’auteur a refait la couverture du tome 1, que nous vous proposons de retrouver en magasin pour compléter votre collection !



JOURNAL D'AURORE (LE) - TOME 1- JAMAIS CONTENTE



« Douze février. On peut ruiner sa vie en moins de dix secondes. Je le sais. Je viens de le faire. Là, juste à l'instant. J'arrive à la porte de l'immeuble, une modeste baguette dans la main et la modeste monnaie dans l'autre, quand Merveille-Sans-Nom surgit devant moi. Inopinément. À moins de cinq centimètres (il est en train de sortir et je m'apprête à entrer, pour un peu on s'explose le crâne, front contre front). Il pose sereinement sur moi ses yeux sublimes. Je baisse les miens illico, autant dire que je les jette quasiment sous terre, bien profond, entre la conduite d'égoût et le tuyau du gaz.

Sa voix amicale résonne dans l'air du soir : - Tiens ! Aurore ! Tu vas bien ?

Je reste la bouche ouverte pendant environ deux millions de secondes, avant de me décider et lui hurler à la figure : - Voua ! Merdi ! »

5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page